Balthasar Glättli (*1972) est membre du Conseil national des Verts du canton de Zurich depuis 2011. De décembre 2013 à juin 2020, il a été président du groupe et est ainsi également membre de la direction des Verts Suisses. Le 20 juin 2020, il a été élu président du Verts Suisse pour succéder à Regula Rytz par les délégués du Parti Verts lors d’une réunion des délégués en ligne. En outre, il représente les verts au sein de la Commission des Institutions Politiques (CIP-N) du Conseil national.

L’action politique a toujours fait partie essentielle de sa vie. Il était déjà actif politiquement dans l’école cantonale et, dès son plus jeune âge, il a co-fondé l’association „wum – Welt Umwelt Mitwelt“ (Monde Environment Société) dans sa commune, ce qui a attiré l’attention des Verts régionales. Dans les années 1990, il a fondé la Junge Grüne Alternative (les prédécesseurs des Jeunes Vert-e-s Suisses) et s’est impliqué dans les médias en tant que porte parole du groupe d’initiative Zaf! Zurich sans voiture. Son militantisme l’a aidé à être élu conseil municipal de Zurich en 1998, où il a occupé jusqu’en 2004 le poste de président du groupe. Il a étudié la philosophie, la langue et la littérature allemande et a ensuite travaillé pendant sept ans dans le secteur des technologies de l’information et encore sept ans en tant que directeur général de Solidarité sans frontières. Depuis des années, il s’implique également dans la défense des intérêts des locataires et il s’engage à ce but dans l’association des locataires (ASLOCA).

Balthasar Glättli aime s’asseoir tranquillement sur sa propre terrasse, boire un verre de prosecco et lire des livres comme „Empire – the new world order“,“PostCapitalism“ de Paul Mason ou „Prospérité sans croissance“ de Tim Jackson. Ses séries préférées comme House of Cards il regarde sur Netflix et il est toujours accompagné par son smartphone. Son „carnet de note digital“ reMarkable apartien au fou des gadgets comme la manière enjouée et cordiale dont il traite ses semblables. Depuis la naissance de sa fille en janvier 2018, il a réalisé à sa grande surprise qu’il est certainement un passionné d’enfance.